Le ministère de la douleur


Livres Couvertures de Le ministère de la douleur
3.9 étoiles sur 5 de 10 Commentaires client

Le ministère de la douleur - Le ministère de la douleur est un club bien connu à Amsterdam. Pour survivre, nombre de jeunes étudiants, exilés de l'ancienne Yougoslavie, confectionnent à son intention, comme à celle d'autres établissements fétichistes, toutes sortes d'articles à usage érotique. Ils ont tout perdu, leur maison, leur langue, leur pays. Tout sauf le souvenir torturé de la guerre et de la destruction. C'est précisément pour exorciser leurs fantômes que Tania Lusic, une jeune profess...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Le ministère de la douleur

Le Titre Du LivreLe ministère de la douleur
AuteurDubravka Ugresic
ISBN-102226179666
EditeurAlbin Michel
Catégorieslittérature
Évaluation du client3.9 étoiles sur 5 de 10 Commentaires client
Nom de fichierle-ministère-de-la-douleur.pdf
La taille du fichier28.74 MB


25 mai 2014
J'ai hésité plusieurs fois avant d'aller au bout de ce roman pourtant agréable et facile à lire..je ne saurais dire pourquoi.... le titre...peut être...qui emprunte son nom à un café bar dans lequel des étudiants tous originaires de l'ex-Yougoslavie ont pour habitude de se rencontrer...et d'y voir leur professeur....également une rescapée des conflits sanglants et meurtriers qui battent alors à plein régime.. donc rien qui renverrait à un quelconque ministère au sens commun du terme, mais beaucoup de douleur qui s'épanche par la voix du narrateur et de ses élèves Impossible d'être déçue par Dubravka Ugresic, cette féministe et opposante aux régimes nationalistes à ses premières heures... Ces romans rencontrent un succès internationale et sont traduits dans des dizaines de langues...Par son engagement combatif et humaniste à la fois, je dirais que Dubravka Ugresic est pour moi le plus grand écrivain contemporain issu des territoire de l'ex-Yougoslavie...

18 octobre 2011
Amsterdam, un enseignement pour exilés de l'ancienne Yougoslavie. le dire des souffrances, des souvenirs, des destructions, de la guerre. Les textes pour dynamiser les mémoires. Une trahison, des compromissions, le souvenir obsédant d'un monde détruit. Une ironie mordante en voyage. « J'observais les voyageurs, j'écoutais ce qu'ils disaient, même si je ne comprenais pas la langue, je flairais leurs odeurs, je laissais mon regard glisser sur leur visage comme sur un écran d'ordinateur et j'engrangeai dans ma mémoire des détails, oui, surtout des détails. Des images saisies par hasard me hantaient, plus ou moins longtemps. J'avais souvent l'impression que ce n'était pas moi qui leur avais ouvert la porte, mais quelqu'un d'autre. » Un très beau livre sur les chemins de l'exil.

18 octobre 2011
J’observais les voyageurs, j’écoutais ce qu’ils disaient, même si je ne comprenais pas la langue, je flairais leurs odeurs, je laissais mon regard glisser sur leur visage comme sur un écran d’ordinateur et j’engrangeai dans ma mémoire des détails, oui, surtout des détails. Des images saisies par hasard me hantaient, plus ou moins longtemps. J’avais souvent l’impression que ce n’était pas moi qui leur avais ouvert la porte, mais quelqu’un d’autre. + Lire la suite