L'Amour et M. Lewisham


Livres Couvertures de L'Amour et M. Lewisham
3.72 étoiles sur 5 de 9 Commentaires client

L'Amour et M. Lewisham - Ce n'est pas M. Lewisham qui est le héros de ce roman. C'est l'amour, nommé en premier dans le titre. L'amour qui " peut trouver accès non seulement dans un cœur ouvert, mais aussi dans un cœur bien fortifié, si l'on ne fait pas bonne garde ". M. Lewisham, bon jeune homme perdu dans la grisaille de l'université, rencontre l'amour et perd ses illusions en chaîne. L'humour de Wells égaie le chemin plein d'emb...

Télécharger Livres En Ligne

Détails L'Amour et M. Lewisham

Le Titre Du LivreL'Amour et M. Lewisham
AuteurH.G. Wells
ISBN-102070346528
EditeurGallimard
Catégorieslittérature
Évaluation du client3.72 étoiles sur 5 de 9 Commentaires client
Nom de fichierl-amour-et-m-lewisham.pdf
La taille du fichier20.85 MB


27 avril 2012
Mr Lewisham a planifié son avenir, il a la ferme intention de s'élever socialement grâce à son travail et pour cela il ne compte pas lésiner sur sa peine. Mais il rencontre l'amour et rien ne se passe comme notre héros l'avait prévu. HG Wells, dans ce roman sûrement inspiré de ses propres jeunes années, s'amuse et se moque, de la jeunesse si inconstante et peut être même de lui même. Ce roman est très moderne par le ton ironique et la manière de se raconter sans vraiment l'avouer. C'est un de mes préférés de Wells.

30 mai 2012
En ce prélude, il ne sera pas question de l'amour, et cet antagonisme n'apparaîtra réellement qu'au troisième chapitre. Pour le moment M.Lewisham est absorbé par ses études. C'était il y a dix ans. M.Lewisham remplissait les fonctions de maître-adjoint à la Whortley Proprietary School, Whortley, Sussex, aux appointements de 40 livres par an, sur lesquels, pendant l'année scolaire, il lui fallait prélever 15 shillings par semaine pour payer sa pension chez Mme Munday, petite boutiquière dans West-Street. On l'appelait "Monsieur" pour le distinguer des grands élèves, et il avait été strictement spécifié qu'on lui dirait "Monsieur" en lui adressant la parole. Notre héros était un jeune homme de dix-huit ans, d'aspect passable, les cheveux blonds, négligemment coiffé, avec, sur un nez sensiblement proéminent, une paire de lunettes parfaitement inutiles, mais qui devaient lui donner l'air plus âgé, afin de maintenir plus facilement la discipline. Sa figure se couvrait d'un léger duvet et sa moustache naissait. Il portait des vêtements de confection noirs, dont les revers et les manches blanchoyaient d'une poussière de craie scolaire... (extrait du premier chapitre "M. Lewisham se fait connaître") + Lire la suite