Le sexe des cerises


Livres Couvertures de Le sexe des cerises
2.88 étoiles sur 5 de 8 Commentaires client

Le sexe des cerises - Jourdain et sa mère, la Femme aux chiens, vivent sur les berges puantes de la Tamise dans l'Angleterre du XVIIe siècle, où Cromwell tente de rendre le puritanisme plus attrayant que la fréquentation des théâtres. Mais il y a d'autres réalités: cette famille qui célèbre les plafonds mais nie les planchers et s'élève toujours plus haut dans sa demeure grâce a un jeu de poulies; les Douze Princesses Danseuses qui s'envolent tous les soirs pour une cité volante e...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Le sexe des cerises

Le Titre Du LivreLe sexe des cerises
AuteurJeanette Winterson
ISBN-102259025307
EditeurPlon
Catégoriesconte pour adulte
Évaluation du client2.88 étoiles sur 5 de 8 Commentaires client
Nom de fichierle-sexe-des-cerises.pdf
La taille du fichier20.82 MB


06 janvier 2016
Je me suis de nouveau laissée attirer par un titre énigmatique pour mes lectures, mais cette fois-ci ce "Sexe des cerises" ne m'a pas franchement emballé... Nous sommes à Londres au XVIIIème siècle, sur les bords putrides d'une sombre Tamise. Jourdain a été trouvé ici bébé par la "femme aux chiens", géante au grand coeur qui y élève ses bêtes. Depuis la présentation à la population de la 1ère banane ramenée par les explorateurs, le garçon rêve de voyages et de découvertes. C'est d'ailleurs ce qu'il finira par faire, en y mêlant ses rêves et ses fantasmes... On est ici à l'époque de Cromwell, dans un Londres puritain et bientôt pestilentiel. le problème c'est qu'il ne se passe pas grand chose, ou si, plutôt plein de très courtes histoires sans grand lien entre elles; quant au mélange entre le réel et le rêvé, il fait perdre (pour moi) tout intérêt à l'histoire. Bref, on ne sait pas trop ce que l'on nous raconte, ni où l'auteure veut en venir. En résumé, pas terrible...

09 juin 2013
J’ai rencontré un grand nombre de pèlerins sur le chemin qui mène à Dieu et je me demande pour quelle raison ils ont choisi de Le chercher au lieu de se chercher eux-mêmes. Peut-être que j’ai mal compris, peut-être en cherchant quelqu’un d’autre a-t-on une chance de tomber inopinément sur soi, quelque part, dans un jardin ou sur une montagne, face à la pluie. Mais les gens ne me semblent guère préoccupés de savoir qui ils sont. Certains d’entre eux m’ont dit que le fait de chercher Dieu consiste justement à s’oublier, à se perdre à jamais. Mais ce n’est pas difficile de se perdre, ou bien est-ce de l’ego qu’ils parlent, de ce cadavre creux et braillard qui n’a pas d’âme ? Je pense que ce cadavre n’est que le soi idéal en proie à la folie, et que si l’autre vie, la vie secrète, pouvait être retrouvée et ramenée à la maison, alors l’individu pourrait vivre en paix et n’avoir nul besoin de Dieu. Après tout, Lui n’a pas besoin de nous, étant parfait. (p. 146) + Lire la suite

18 août 2013
Les Hopi, une tribu indienne, possèdent un langage aussi sophistiqué que le nôtre, mais pas de formes verbales pour le passé, le présent et le futur. Cette division est inexistante. Qu'en tirons-nous comme enseignement sur le temps ? (p. 9)