Journal intégral : 1915-1941


Livres Couvertures de Journal intégral : 1915-1941
4.4 étoiles sur 5 de 31 Commentaires client

Journal intégral : 1915-1941 - Virginia Woolf a quinze ans lorsqu'elle trace les premières lignes de son Journal. Après de nombreuses interruptions, elle en reprend l'écriture en 1915, et le tiendra jusqu'à son suicide en 1941. C'est l'ensemble de cette période captivante que couvre ce volume alors que ressort parallèlement son journal d'adolescence. Durant plusieurs décennies, elle note jour après jour ses sentiments, ses illuminations. Avec sa finesse et son humour, un art unique du portrait, e...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Journal intégral : 1915-1941

Le Titre Du LivreJournal intégral : 1915-1941
AuteurVirginia Woolf
ISBN-102234060303
EditeurStock
Catégorieslittérature
Évaluation du client4.4 étoiles sur 5 de 31 Commentaires client
Nom de fichierjournal-intégral-1915-1941.pdf
La taille du fichier19.81 MB


15 septembre 2011
Maintenant, il s'agit de vivre avec ENERGIE et décision, EPERDUMENT. Expédier chaque journée avec autorité. Presser le mouvement. Sentir chaque jour comme une vague qui se jette contre vous. Ne pas perdre son temps et ses forces à hésiter sur ceci ou cela, mais faire avec décision ce qui se présente ; Acheter un manteau, des meubles ... C'en est fini des hésitations et des regrets. Voilà comment il convient de mener ma vie maintenant que j'ai 48 ans : lui donner de plus en plus d'intérêt et de COULEUR à mesure que je vieillis. tout cela est bien joli mais qu'est-ce que ça devient quand Nelly tombe malade et doit se faire opérer des reins ? Mon esprit a été brisé en mille morceaux. p 824 + Lire la suite

12 novembre 2012
Tout simplement à lire, jours après jours, au fil des page-vies de l'écrivain. Grace aux émotions transmises, j'ai parfois l'impression de voir son ombre me hanter!

15 septembre 2011
Et voilà qu'aujourd'hui, le poids qui me pesait sur le crâne m'a été brusquement enlevé. Je suis capable de penser, de raisonner, de suivre une idée et de me concentrer. Peut-être est-ce le début d'un nouveau jaillissement. Peut-être le dois-je à ma conversation avec L. hier soir. J'essayais d'analyser ma dépression d'expliquer comment mon cerveau est harcelé par ce conflit intérieur entre deux types de pensée : la pensée critique et la pensée CREATRICE, et combien je suis épuisée par la lutte, les heurts, l'incertitude extérieurs à moi. Ce matin, je me sens la tête fraîche et tranquille p 950 + Lire la suite