Petite philosophie de l'amour


Livres Couvertures de Petite philosophie de l'amour
3.38 étoiles sur 5 de 38 Commentaires client

Petite philosophie de l'amour - Il y avait une chance sur 5 840,82 qu'ils se rencontrent. Une probabilité plus incertaine encore qu'il tombe amoureux d'elle et qu'elle réponde à son amour. Et pourtant, c'est arrivé ! Chloé est entrée dans sa vie un mercredi de décembre à onze heures trente précises à bord du vol British Airways Paris-Londres de dix heures quarante-cinq. C'est ainsi qu'a commencé la plus exquise des romances. Une romance narrée par un jeune homme féru de littérature ...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Petite philosophie de l'amour

Le Titre Du LivrePetite philosophie de l'amour
AuteurAlain de Botton
ISBN-102266071661
EditeurPocket
Catégorieslittérature
Évaluation du client3.38 étoiles sur 5 de 38 Commentaires client
Nom de fichierpetite-philosophie-de-l-amour.pdf
La taille du fichier23.88 MB


01 novembre 2012
ne plus jamais lire

30 janvier 2016
Le boudeur est une créature compliquée émettant des signaux d'une profonde ambivalence, implorant l'aide et l'attention d'autrui tout en se préparant à les rejeter si on les lui offre et qui souhaite être comprise sans avoir besoin de recourir à la parole.

01 janvier 2016
Une belle histoire, une belle romance comme écrit en 4 eme de couverture. Des émotions, des maladresses, de longs silences, des doutes, l'ivresse de la première rencontre, des interrogations ("mais qu'ai je donc fait pour mériter tout cela?"), de l'humour (" je te sucre d'orge " au lieu de je t'aime car plusieurs petits sucres d'orge étaient disposés sur la table), du réalisme ("c'est une bien mince frontière que celle qui sépare l'amour du fantasme") Mais aussi des détours par différents auteurs dont Stendhal ("la beauté , une promesse de bonheur"), Dans cet esprit, notons la mise à contribution de Nietzsche pour une remise en cause de la valeur de la Vérité (un quasi plaidoyer pour l'ignorance!, mais repris ici au profit de l'amour) pour éviter le désespoir. Finalement, l'amour est une ineptie, mais une ineptie inéluctable. Elle révèle notre impuissance à parvenir à la sagesse prônée par tant de philosophes.